PARTICIPEZ.jpg
1.jpg

LES BASES #1 : LA AMIDA 🕴🏼

La Amida, cette prière centrale dans le judaïsme ne vous est sûrement pas étrangère, mais en connaissez vous la source, la signification et la portée ? Dans cette nouvelle série d’article nous vous présentons les bases de toute ces pratiques de la Torah afin de mieux les appréhender et les vivre au quotidien !

Née de l’oubli

Dans les temps anciens, chaque Juif parlait l'hébreu et chaque individu composait ses propres prières. Lorsque les Juifs ont été exilés à Babylone après la destruction du premier Temple, tout le monde ne parlait pas couramment l'hébreu. Un groupe de 120 rabbanim [y compris des personnes telles que Morde’hai , le « héros » de Pourim ] appelé Anshei Knesset Hagedolah , les Hommes de la Grande Assemblée , composa une prière fixe ou Tefillah appelée Shmonah Ésré qui devait devenir la partie centrale de chaque service.


Shmonah Esré signifie «dix-huit», parce que dans cette prière il y a dix-huit bénédictions [par la suite une autre bénédiction a été ajoutée pour arriver au total de 19 bénédictions].





Recette d’une prière globale

Cette prière comprend des demandes de bonne santé, de gagne-pain , de réussite , de reconstruction de Jérusalem , de Machia'h , de paix, etc. La Shomonah Ésré est également appelée Amidah parce qu'Amidah signifie debout, et cette prière est dite silencieusement en se tenant les pieds joints, face à Jérusalem.


Dans le Torah Or l’Admour Hazaken affirme qu’après la venue du Machia’h chacun prononcera la Amida à voix haute !


Le Chabbat et Yom tov, des variations sont apportées à la Amida pour refléter la sainteté du jour.

En fait, les trois premières et les trois dernières bénédictions sont une les mêmes dans chaque Amidah et la partie médiane varie selon l'occasion. La partie centrale de la Amida en semaine contient 13 bénédictions, soit 19 au total. La Amida de Shabbat , Yom tov et Moussaf (Amida supplémentaire du fait du sacrifice que l’on ajoute au Temple à cette occasion) de Roch ' Hodech contiennent des variations de bénédiction centrale en rapport avec la sainteté du jour, faisant sept au total. À Roch Hachana, il y a trois bénédictions centrales dans le Moussaf soit neuf au total.


LIRE L’HISTOIRE: L’ORANGER MIRACULEUX DU BAAL CHEM TOV

Parce que certaines personnes ne pouvaient pas lire l'hébreu, les Sages ont institué qu’à Sha’harit et Min’hah la Amidah devra être répétée par le ‘hazzan [l’officiant, également connu sous le nom de Shlia‘h Tsibour ] afin que tous puissent répondre Amen aux bénédictions.


Le mot «Amen» signifie «c'est vrai et j'y crois».

Les prières quotidiennes sont énoncées clairement dans un livre appelé le Siddour .

Siddour vient du mot seder , qui signifie «ordre», car toutes les prières sont disposées dans leur ordre correct. On devrait toujours prier avec Siddour conseil le Rabbi car cela aide à avoir une bonne intention dans la prière et à écarter les mauvaises pensées.



Une résonance infinie

La ‘hassidout explique que lors de la Amida un Juif arrive à une totale union avec son Créateur, il lui est totalement soumis et attaché. Comment cette prière qui résonne jusque dans le Monde spirituel le plus élevé, Atsilout, peut elle contenir des demande aussi matérielle que le gagne-pain ou la santé ? Car même à ce niveau dans l’essence de Hashem, ces besoins son d’une importance primordiale pour le Créateur...



Cet article vous a plus ? N’hésitez pas à le partager !

Pour dédicacer un article où l’une de nos publications pour l’élévation de l’âme ou pour la guérison ou la réussite d’un proche vous pouvez nous contacter !



49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Copie de PARTICIPEZ.png
PARTICIPEZ.jpg