PARTICIPEZ.jpg
1.jpg

Comment réagir suite au drame de Meiron

« Il se passe quelque chose à Meiron » Comme un éclair dans la nuit, une nuit de joie et de célébrations pour tout Israël , la nouvelle tombe, une catastrophe sans précédent.

Lag Baomer, la Hiloula de Rabbi Shimon Bar Yo’haï est sûrement la hiloula la plus célébrée dans tout le Peuple Juif, peut importe leurs origines ou leur niveaux de pratique religieuse. Chaque année, elle est marquée par des réjouissances particulières, depuis les feux du soir (les médourot) jusqu’au parades où parents et enfants défilent joyeusement fiers de leur Judaïsme, fiers de leur appartenance à cette Torah, et ce dans toutes les villes du Monde.


Et hier soir, au cœur de la fête, en l’endroit le plus sacré au Kever de Rabbi Shimon bar Yo’haï, dans l’endroit où se rassemble les ‘hassidim de Toldot Aharon, une des communautés les plus attachée à ces célébrations l’accusateur est venu frapper sans faire de distinctions entre le petit et le grand, entre le fort et le faible, terrassant la foule réunie, mettant fin, de la manière la plus terrible au réjouissance.



Que faire ? Comment réagir ?

Alors que le cœur saigne , que l’esprit ne trouve le repos, la question qui résonne chez chacun est celle-ci ...

Comment réagir à cette catastrophe ?


La réponse, comme toujours, se trouve dans l’espoir !

Parmi les nombreuses directives entendues et vues sur les réseaux, celle du Beth Din ‘Habad d’Erets Israël est claire: Se renforcer dans l‘unité et la célébration de ce jour si saint ! Il ne faut ni annuler ni reporter les rassemblements et parades, chacun en fonction bien sur de son endroit et de la sensibilité des presents. Avec ou sans musique, animé ou non, les rassemblements devrons avoir lieu ! Plus particulièrement les rassemblements d’enfants nous dit le communiqué du Beth Din, car le pouvoir de la reconstruction de l’espoir et de la consolation se trouve justement dans les prières des enfants ! Il faudra ajouter un Tehilim pour la guérison des blessés, et pour l’élévation de l’àme de ceux qui ont donné leur vie en sanctifiant le Nom Divin. Le Rav Abichid, reconnu comme une sommité rabbinique dans la communauté francophone fait la comparaison entre cette tragédie et celle qui eu lieu à l’époque de Rabbi Akiva où 24000 élèves furent victimes d’une terrible épidémie. Il conclu avec une prière à l‘a quelle tout le Peuple se joint, que comme à l’époque nous méritions à la suite de cette tragédie le dévoilement d’une nouvelle facette de la Torah, cette fois, celle de l’enseignement de Machia’h, lors de la délivrance, lorsque sera effacée toute larme et que pour les Juifs ce ne sera que joie et allégresse !


C’est le moment pour chacun de nous d’ajouter dans l’Aavat Israël et de demander la venue de Machia’h !

Communiqué en hébreu du Rav Abichid


הרב מיכאל אבישיד, רב קהילת חב"ד בית שמש וחבר מכון הלכה חב"ד: לא לבטל התהלוכות


במענה לשאלות שלוחים ענה הרב:


איזה נסיון בו ביום שפסקו מלמות ואצל רבי שמעון, בטח ניסה לפטור את העולם מן הדין ובפרט שניתן לסמוך על רבי שמעון, אולי היא הכנה לגילוי תורתו של משיח ע״ד פטירת התנאים בעת גילוי האדרא רבא וכן ביום ל"ג בעומר באדרא זוטא שבו עלה השמימה רבי שמעון.


ומה שבטוח שיש להתחזק באהבת ישראל ולתקן את השנאת חינם כי כאן שוב מתו תלמידי רבי עקיבא כי כולנו תלמידיו כי התורה שבעל פה כולהו אליבא דר״ע ( סנהדרין פו).


בנתיים נתחזק בשמחת התהלוכה ובפרט שרבי שמעון מקפיד על השמחה, לא פשוט אבל אין ברירה.





264 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Copie de PARTICIPEZ.png
PARTICIPEZ.jpg