• Mendy's team

3 Histoires émouvantes du Rabbi Rayat"s

Mis à jour : 1 déc. 2019

1.Le Pathologiste

Le précédent Rabbi de Loubavitch, Rabbi Yossef Yits'hak Schneersohn, a un jour fait référence à une personne dans une lettre comme étant un «homme craignant D.ieu». Quand on lui a demandé pourquoi il avait attribué un tel titre à une personne connue pour être un homme irréligieux, le Rabbi a répondu: "Lorsqu'un pathologiste reçoit dans son laboratoire un échantillon de sang ou une particule de tissu corporel à analyser, il l'observe à travers son microscope et le soumet à une série de tests et de procédures chimiques. S'il trouve au moins la moindre trace d'un élément ou une cellule d'un organisme, il le note dans son rapport...

Bien que la quantité qu'il discerne puisse être minuscule et à peine digne de considération, elle indique l'existence, ou le potentiel d'existence, de quantités beaucoup plus grandes dans la personne. Je suis un pathologiste spirituel''

Un Rabbi sait déceler et dévoiler les traits de caractères positifs chez chaque Juif !



2.L'ordre des choses

Le Rabbi Rayat''s était célèbre pour son amour sans distinction et son souci pour tous les Juifs,un jour un homme pensa le mettre au défi:'' Le Shulchan Aruch (Code de loi juive) ne classe-t-il pas certains types de pécheurs qui doivent être rejetés d'emblée? Alors, pourquoi êtes-vous si tolérant envers tant de pécheurs? '' lui demanda-t-il.

Le Rabbi lui répondit : «Le Shoul'han Arou'h comprend quatre sections, chacune contenant des centaines de chapitres. Les lois dont vous parlez figurent au chapitre 425 de 'hoshen Mishpat, l'un des derniers chapitres de la quatrième section. La vérité est que, si vous placiez le Shoulchan Arou'h devant un illettré, il tomberait directement sur ces lois. Il l'ouvrirait comme n'importe quel autre livre, de gauche à droite. Mais comme vous le savez sûrement, en hébreu, nous lisons de droite à gauche.'' ... «Ce que je vous suggère, a conclu le Rabbi, est que vous ouvriez le Shulchan Arou'h au début. Après avoir étudié les trois premières sections et les 424 premiers chapitres de la quatrième, et les avoir pleinement mises en œuvre dans votre vie quotidienne, vous pourrez alors décider de juger votre collègue. Ensuite, vous pouvez décider s'il doit effectivement être compté parmi les méchants définis au chapitre 425. » Raconté par le Rabbi le 13 juillet 5715 à Tammuz (3 juillet 1955).


3.Les chaussures trop petites

Les âmes de toutes les générations, disent nos Sages, comprennent un seul corps.

Les esprits dominants de l’histoire en sont la tête, les âmes passionnées son cœur, les grands accomplisseurs ses bras - chacun avec sa fonction et son rôle distincts, chacun complétant et remplissant la mission humaine dans la création.

Notre génération est appelée «les pieds de Moshiach». Cela reflète le paradoxe de nos vies: d'un côté, nous sommes la plus basse des générations, dépourvue de compréhension, de sensibilité spirituelle et des grands actes de nos illustres prédécesseurs . D'autre part, nous sommes la dernière et ultime génération de l'histoire, sur laquelle tout le reste repose et se déplace; nous vivons à une époque où les traces du rédempteur imminent résonnent déjà dans un monde au seuil de la perfection.

Le rabbi Yossef Yits'hak de Loubavitch a déclaré: «Maître de l'univers! Un chapeau trop petit est inconfortable, mais tolérable. Mais une chaussure trop petite est une pure torture. Peut-être que les générations précédentes étaient mieux équipées pour supporter les pressions de l’histoire; mais nous, les pieds modestes, ne pouvons plus souffrir. S'il te plait, soit indulgent envers nous… »

35 vues
Soutenez Mendy's
Nous voulons Machiah' maintenant !